Festival RITE 2016

Du 6 au 12 Août

 

BOTSWANA * REPUBLIQUE DES BOURIATES * INDONESIE * CUBA * MOLDAVIE * POLOGNE * HONGRIE * FRANCE OCCITANIE * FRANCE LES BETHMALAIS

 

LE PROGRAMME

Les incontournables 2016

 

  • Mercredi 10 août - 21h : 
    Concert Moldavie / Matta-Rouch - Eglise St-Valier - St-Girons

  • Jeudi 11 août - 21h:
    Spectacle « Les cultures du Monde » avec tous les artistes
    Parc des Expositions -  St-Girons

  • Vendredi 12 août - 20h:
    Dîner-Spectacle "A la table des cultures du Monde" avec tous les artistes
    Repas réalisé par l'Auberge d'antan
    Parc des Expositions -  St-Girons

 

 

Programmation complète

 

  • Samedi 6 août 11h: Inauguration - Place J.Buffelan - St-Girons
    Les Bethmalais & Hautbois

  • Du lundi 8 au mercredi 10 Août - 21h - Spectacles éclatés

    • Lundi 8 Août:

      • Massat à 21h: Botswana & Rep des Bouriates

      • Eycheil à 21h: Cuba & Indonésie

      • Vicdessos à 18h30 et 21h: Hongrie & Pologne

    • Mardi 9 Août - 21h:

      • Seix à 21h: Indonésie & Moldavie

      • Castillon à 18h30 et 21h: Pologne & Botswana & Les Bethmalais

      • La Bastide à 18h30 et 21h: Rep des Bouriates & Cuba

      • Le square (St-Girons) à 19h30: Hongrie

    • Mercredi 10  Août - 21h :

      • Tourtouze à 21h: Cuba & Pologne

      • Serre sur Arget à 21h: Hongrie & Rep des Bouriates

      • Alos à 21h: Indonésie & Botswana

  • Mercredi 10 août - 21h : 
    Concert Moldavie / Matta-Rouch - Eglise St-Valier - St-Girons

  • Jeudi 11 août - 21h:
    Spectacle « Les cultures du Monde » avec tous les artistes
    Parc des Expositions -  St-Girons

  • Vendredi 12 août - 20h:
     Dîner-Spectacle "A la table des cultures du Monde" avec tous les artistes
    Parc des Expositions -  St-Girons

 

Et tous les jours du festival (lundi à vendredi): Atelier/Animation Place de l'Eglise à 17h30


 

LES ARTISTES

 

BOTSWANA  - Ensemble National « Ngwao Letshwao »

 

Le Botswana, terme tswana signifiant « pays des Tswanas » du nom de l'ethnie principale, est un tout petit pays d'Afrique australe sans accès à la mer, entouré de l'Afrique du Sud au sud et sud-est, de la Namibie à l'ouest, de la Zambie au nord et du Zimbabwe au nord-est. Le pays est placé au premier rang des pays africains en matière de gouvernance et de transparence. On le surnomme « le miracle africain » ou « l’exception du continent ».

 

L’Ensemble national « Ngwao Letshwao », fondé en 2005, a pour ambition de témoigner de la culture du Botswana et de la faire connaître dans le monde entier. Il est composé d’artistes représentants les douze ethnies qui composent le pays. Cependant, la culture du Botswana est pour une large part celle du groupe démographique le plus nombreux, les Tswanas, un peuple d'origine bantoue. L’Ensemble  national « Ngwao Letshwao » à composé un spectacle qui présente la richesse et la diversité culturelle de ce pays.

 

La musique traditionnelle s'exprime surtout à travers la voix, les instruments à cordes et à vent, tels que les flûtes. Chez les Tswanas, on rencontre d'importants ensembles de flûte qui ne produisent chacune qu'une seule note. Les hommes dansent tout en jouant, tandis que les femmes battent des mains, poussent des cris, en s'accompagnant parfois de tambours coniques à une seule peau.

 

Les instruments sont des plus originaux. Sous plusieurs formes et dénominations, l'arc musical en est le plus répandu. Il est muni d'un tube insufflé en plume de vautour. Il est joué par les hommes, souvent voyageurs ou bergers.

 

Un des plus beaux témoins de l’Afrique des arts et traditions populaires.

 

 

REP DES BOURIATES - Ensemble national Altan Boulag

 

L’Ensemble national « Altan Boulag », créé en 1959, est le conservatoire des traditions, des danses et des musiques de la Sibérie de l'est extrême. Il a pu rassembler les richesses traditionnelles d'une mosaïque de peuples, perdus dans cette immensité de landes et de bois, mais d'une richesse ethnique étonnante.

 

Les costumes de cet ensemble sont haut en couleurs et d'une richesse étonnante. Les instruments de musique sont tout aussi originaux : « balalaïkas » russes, « chansas » mongols, « lymbes » bouriates, « chomus » yakoutes, tambours « touvets » des chamanes, xylophone de pierres d’Alkhanai.

 

Mais les chœurs et les chants sont plus étranges encore. Ils sont pourtant essentiels pour comprendre ces civilisations du bout du monde.

 

Toutes les traditions, de la Sibérie éternelle, se retrouvent sous les pas des danses de l’Ensemble national « Altan Boulag » dirigé par Madame Ludmilla CHABAGANOVA

 

 

 

INDONESIE - Ensemble KTF Radha Sarisha

ktfuiradhasarisha.wordpress.com

 

La République d’Indonésie est le plus grand État archipel. Elle est située entre la péninsule d’Asie du sud-est et l’Australie, au point de rencontre entre les océans Indien et Pacifique. Elle est composée de plus de 17 000 îles, dont environ 6 000 habitées, de taille et de nature très diverses et réparties autour de l’équateur, donnant à ce pays un climat tropical.

Les plus grandes îles sont Java, Sumatra, Bornéo, la Nouvelle-Guinée occidentale et Célèbes. Java, île montagneuse et volcanique, n'est pas la plus grande île mais elle occupe une place centrale dans l'archipel. Ile la plus peuplée avec cent vingt millions d'habitants, soit plus de la moitié de la population du pays, on y trouve la plupart des grandes villes dont Jakarta, la capitale, dont est originaire le groupe « KTF RADHA SARISHA ». Le groupe est le ballet officiel de l’université de sciences sociales et politiques de cette ville.

Nation d'une grande diversité ethnique, l'Indonésie possède encore de nombreuses traditions culturelles vivantes. La musique la plus connue est celle du gamelan, un ensemble d’instruments de percussion métallique. Elle appartient aux traditions balinaise, javanaise et sundanaise.

La musique indonésienne est constituée de la musique propre aux groupes ethniques et religieux variés, peuplant la république d'Indonésie, et de la musique que ses citoyens reconnaissent comme appartenant à l'ensemble de la nation. Ce clivage est traversé par celui entre tradition et modernité : la musique javanaise recouvre aussi bien la musique traditionnelle (rurale, religieuse ou de cour), que la pop music. Une forme propre à un groupe peut être adoptée par les autres Indonésiens et devenir nationale. C'est le cas de genres musicaux originaires des Moluques, ou de chansons du pays batak du nord de Sumatra.

Tandis qu'à Bali le gamelan était depuis des siècles dédié aux cultes et aux temples, à Java, il était réservé aux cours royales. Aujourd'hui encore, les ensembles de gamelan de cour reçoivent une appellation, telle « Yogyakarta » signifiant « l'invitation vénérable à la beauté ». Il y a quatre cours royales à Java préservant la tradition des gamelans qui accompagnent les danses sacrées « bedaya semang » et « ketawang ».

L’ensemble « KTF RADHA SARISHA » de Jakarta possède un gamelan composé de huit musiciens disposant d’une variété d’instruments typiques comme des métallophones, des xylophones, des tambours et des gongs. A celui-ci se sont additionnés des flûtes de bambou et des chanteurs. Danser en Indonésie, comme la plupart des arts d’exécution de l’Orient, est comme une forme de culte religieux. Aujourd’hui, avec les influences modernes des danses, les vieilles traditions et le drame sont encore préservés dans les académies d’art et les écoles de danse dirigées.

On retrouvera dans le spectacle de cet ensemble toute la diversité des arts populaires indonésiens ainsi que la richesse de magnifiques costumes traditionnels. Les danses masquées rythment un spectacle des plus étonnants qui vous conduit vers l’Orient précieux et raffiné. L’ensemble « KTF RADHA SARISHA » vous fera rêver grâce aux danses des îles d’Orient.

 

 

CUBA - Ensemble  Camagua

www.folklore-langon.fr/compagnie-folklorique-camagua-cuba/

 

Cuba c’est d’abord les Cubains, un peuple de caractère, attachant. C'est aussi une île baroque et tropicale, créole et africaine, fascinante, qui a suscité toutes les convoitises.

 

Avec la Compagnie folklorique « Camagua », que dirige le Professeur Fernando MEDRANO VIREYA et qui a été créée en 2011, nous sommes au cœur de l’extraordinaire richesse musicale et folklorique de Cuba. Ce ballet, issu de l'association « Maraguan », nous propose un voyage dans les racines des traditions caraïbes.

 

Son spectacle est une série de tableaux plus dynamiques les uns que les autres. On y découvre d'abord « Cubanisimo » dans une évocation des traditions populaires les plus anciennes et originales. « Por los campos de mi Cuba » raconte les danses du XVIIIe siècle dans les zones rurales. « Caribe soy » dit toute l'influence des peuples de la Caraïbe sur les traditions cubaines. Les musiques et danses de la Jamaïque rythment ce moment du spectacle.

 

Avec « Homenaje », la compagnie nous amène chez les planteurs français et leurs esclaves qui débarquèrent au XVIIIe siècle, apportant un art de vivre raffiné, où la danse figurait en bonne place. Dans les salons les riches propriétaires dansaient menuets et rigodons. Les esclaves s’adonnaient, eux aussi, à la danse des maîtres. Ils exécutaient le menuet au rythme des tambours africains. C’est dans ce contexte que naquirent les « fiestas de tumba francesa ». Les danses ont gardé leurs figures anciennes comme le « minué » dont le nom en « patua francés-criollo » vient de menuet. Quelques mots ont subsisté de la langue parlée. Enfin « Congos trinitarios » rassemble les danses traditionnelles comme la « Makuta » ou le « Palo », de la région de Trinidad. Les chants et danses multiplient les récits et les légendes. Ils racontent l’histoire d’un passé toujours vivant.

 

Exubérante par le sourire et la capacité qu’ont ses habitants de s’étonner et de s’émerveiller, l’île de Cuba a gardé sa douceur de vivre, son charme afro-latin, sa beauté que l’on redécouvrira avec passion.

 

 

 

POLOGNE - Ensemble Lublin

www.zpit.lublin.pl

 

La compagnie des chants et danses traditionnels « Lublin » est héritière du premier ensemble fondé en 1948. Depuis cette époque environ 40 000 membres ont été formés et ont gardé une passion pour l’art populaire de leur pays. Le répertoire de cet ensemble comprend des chants, danses et musiques de la plupart des régions de Pologne. Actuellement 500 personnes participent aux formations dispensées par les professeurs de l’ensemble « Lublin ». Le groupe a été un ambassadeur de la Pologne lors de manifestations sur tous les continents.

 

 

 

 

MOLDAVIE - Ensemble national "Viorica"

 

L’Ensemble national « Viorica » est une des troupes de référence de ce pays. D’une qualité exceptionnelle, il chante toute la richesse et toutes les nostalgies de l’âme moldave. Il nous propose un spectacle où se mêlent traditions tziganes, moldaves et de la Bessarabie. Un émerveillement renforcé par les centaines de costumes du groupe et la magie d’un orchestre qui réunit les musiciens les plus virtuoses de ce jeune pays. L’art présenté par « Viorica » trouve ses sources dans les plus anciennes et merveilleuses danses populaires des peuples roumains et moldaves.

Il assume la tâche d’ambassadeur de la tradition. Huit programmes préparés et montés avec le plus grand soin, soit environ quatre-vingt danses, compose son répertoire.

 

HONGRIE - Lajta Neptanc Egyuttes - Mosonmagyarovar

www.lajtaneptanc.hu

 

L’ensemble issu de la ville de Mosonmagyarovar à l’Ouest de la Hongrie compte actuellement 180 personnes. Ce groupe a obtenu successivement les médailles d’argent et d’or des arts populaires de Hongrie. Il a développé  une nouvelle méthode d’apprentissage de la danse traditionnelle en collaboration avec les anciens derniers détenteurs de ces savoirs. Ces15 dernières années, trois professionnels de danse, huit professeurs de danse et un ethnographe ont participé ou été formés au sein du groupe. La plupart des membres du groupe sont étudiant à l'université.

Des actions de collectages ont lieu en continu sur les danses  et les traditions populaires hongroises. Des contacts permanents sont établis avec l'Institut de Musicologie de l'Académie hongroise des sciences, ainsi qu’avec Szentendre Open Air Musée Ethnographique.

 

FRANCE OCCITANIE - Trio Matta-Rouch

www.bouilleurdesons.fr

 

D’abord poussés par le désir de reconstruire des instruments oubliés, Robert Matta et Pierre Rouch vous proposent une musique très variée où cornemuses et hautbois de Gascogne se marient pour constituer des duos traditionnels de toutes sortes. Ils seront accompagnés par Jonas Gimeno spécialiste des percussions pyrénéennes. Envie d’authenticité ou besoin de danser, voilà ce que ces musiciens, ces luthiers enthousiastes et créatifs, ces amoureux de la Gascogne, apportent avec leurs cornemuses et leurs hautbois et percussions: Une musique traditionnelle, haute en couleurs, un grand souffle d’air frais !

 

© 2023 by The Girls’ Choir.  Proudly created with Wix.com

  • Twitter Clean
  • w-facebook
  • w-youtube
  • w-flickr